BruxLab

BruxLab

 

Thématique

Le projet est initié par la Ville de Bruxelles dans le cadre du programme Urbact, programme d’échange et de promotion du développement urbain pour les villes européennes. L’exercice nous proposait de traiter le sujet des « sleeping giants » les grands dormants, ces grands bâtiments laissés à l’abandon, qui sont en phase terminale et qui demandent à être réanimés, voire à être ressuscités. Le cas d’étude se situe dans l’antichambre de la rue de la Loi, dans la rue d’Arlon au n° 104. Il s’agit d’un bâtiment de bureau bruxellois typique des années 70 en structure béton qui présente certaines pathologies mais qui a un potentiel de réhabilitation élevé. 

 

Phase 1 / Analyse

Dans un premier temps, une analyse à l’échelle de la ville et du quartier a été réalisée afin d’appréhender leurs caractéristiques inhérentes, les diagnostiquer et établir un début de réflexion programmatique, le quartier européen étant notamment en phase de renouveau avec le projet « Loi ».

 

Phase 2 / Programmation

Bruxelles à travers son Plan « next-tech » ambitionne de devenir le centre névralgique de la tech européenne. De plus, les circonstances sont que Londres capitale de la Tech européenne ne le sera plus suite au Brexit. Bruxelles possède un écosystème de start-up développé mais en ce qui concerne l’écosystème scale-up, celui-ci est peu développé. Cela est un point bloquant majeur pour devenir la ville de référence européenne en termes de développement numérique et d’entrepreneuriat. L’idée est donc de proposer un centre européen des scale-up, dans lequel les scale-up des 4 coins de l’Europe se rejoignent et créent les scale-up européennes de demain. Le programme est constitué d’un hub créatif dédié à l’entreprenariat et d’une résidence entrepreneuriale pour que les entrepreneurs venus d’autres pays puissent se loger dans le même cocon afin favoriser à tous moments la sérendipité, ce principe de hasard heureux qui est le maître mot du projet. La question à cette étape est : Comment concevoir les lieux et les dispositifs dans lesquels les scale-up de demain vont naître et éclore

 

Phase 3 /Architecture

D’un point de vue architecturale la première approche a été de questionner les problématiques du bâtiment. La principale problématique du bâtiment est sa hauteur sous structure entre étage qui très basse, +- 2.5m. Cette contrainte oblige de repenser les étages actuels. L’idée a été de considérer le bâtiment non plus comme en ensemble de plateaux mais plutôt comme un volume capable dans lequel des volumes viennent s’imbriquer. Ces volumes appelés « garage » en référence à la symbolique des garages chère au monde des start-up, ces garages où Google, Apple et consorts sont nés. Les sous-sols sont destinés aux parkings, locaux techniques et à la partie réalité virtuelle. Le rez-de-chaussée est destiné à l’accueil et à l’espace lobby. Le niveau 1 est destiné aux espaces communs de networking, de location d’espaces de travail à la journée. Le niveau 2 est destiné aux scale-up. Les niveaux 3 + 4 sont destinés aux espaces de conférence. Les niveaux 5 + 6 sont destinés aux scale-up. Les niveaux 7 + 8 sont destinés à la résidence entrepreneuriale « The camp ». Le dernier niveau est destiné quant à lui aux espaces de restaurations et de roof top.